Marine Dupé, porteur de projet du RFF Bordeaux 2017

 » Le Refugee Food Festival c’est avant tout une rencontre humaine, bien sûr. Ça a l’air évident quand on le dit, encore plus quand on le vit. Nous étions une brigade itinérante et claudicante, généreuse et farouche, talentueuse et humble. Ils étaient mes chefs et, où qu’ils aillent, je partais en éclaireur, leur ouvrais grand la voie de la haie d’honneur qu’ils méritent.Pendant plusieurs semaines, j’ai dû cultiver l’enthousiasme tout en tempérant les espoirs, respecter – et faire respecter – des histoires sans jamais chercher à les comprendre. «