Chérine AL ASSALI

Cuisine syrienne
Lille

AUJOURD’HUI  •  Souhaiterait trouver un travail dans un restaurant à Lille et vivre de sa passion : la cuisine

SPÉCIALITÉ  • Koussa bel Laben, des courgettes farcies à l’agneau et cuisinées dans une sauce au yaourt et à la menthe

Portrait

C’est par une journée ensoleillée que Chérine nous reçois chez elle. C’est dans l’intimité de son salon et entourée de ses deux plus jeunes garçons qu’elle se dévoile à nous.

LES ORIGINES

Chérine est née et a grandi en Syrie. Elle est arrivée en France en 2016, après quelques années passées en Jordanie. A son arrivée, elle parlait à peine le français et elle a du faire de gros efforts pour maitriser la langue de Molière.

SA CUISINE

Chérine  a les yeux qui pétillent et le visage qui s’illumine lorsqu’elle parle de cuisine. Elle nous raconte que d’aussi loin qu’elle s’en souvienne, elle a toujours aimé cuisiner. Sa passion démarre en observant sa mère dans la cuisine familiale, puis en faisant ses propres essais, perfectionnant ses recettes années après années.

Pour Chérine, la cuisine est synonyme de partage et de découvertes. Elle aime cuisiner pour sa famille, ses amis et leur faire découvrir les spécialités de chez elle comme les borek, de délicieux chaussons garnis au fromage ou aux épinards. Ou encore, le « Cherre bi Labane », des courgettes farcies cuisinées dans une sauce au yaourt, ou encore le Maqlouba un riz parfumé aux épices, à la viande et aux aubergines.

Même si Chérine avoue avoir un gros faible pour les pâtisseries françaises, pour elle, la meilleure cuisine au monde reste la cuisine syrienne.

AUJOURD’HUI

Chérine est très enthousiaste à l’idée de participer au festival et de partager ses recettes familiales. Après le festival, elle aimerait travailler dans un restaurant pour pouvoir vivre de sa passion.