LES GRANDES TABLÉES DU REFUGEE FOOD FESTIVAL • DIMANCHE 23 FÉVRIER 2020

Les Grandes Tablées du Refugee Food Festival

? Le Refugee Food Festival organisait sa Grande Tablée #2 pour un dîner franco-syrien à quatre mains, concocté par le chef syrien Haitham Karachay et Chloé Charles, cheffe parisienne engagée et marraine d’Écotable ?

Au programme ? un menu franco-syrien inédit, réalisé avec des produits frais, locaux et de saison // accompagné d’un verre de vin.

Était au menu :

• Keshké de boulghour et labné, citron, menthe séchée, herbes fraiches et fruits secs
• Pita aux beignets de blettes et feta, houmous, jus de viande au vin rouge, carottes couleurs et endives vinaigrées
• Chicken wings bien grillés, mariné au citron et épices Baharat
• Choux fleur rôti au yaourt et tahiné de graines de tournesol, dukkah maison et mélasse de grenade
• Poires pochées au vin blanc et cardamome, granola

Condiments à partager :

Pickles de citron / condiment tiges de choux fleur et piment / sauce aux anchois

?Le tout accompagné de pain pita
?Un verre de vin blanc ou rouge
?25€ • Menu ? + verre de vin

?La Résidence • Ground Control • 19h30 -21h
? Cet événement était proposé en collaboration avec Sortons l’Agriculture du Salon?

?La Résidence (du Refugee Food Festival) est labellisé Écotable ?

_____________________________________________________________

 

• HAITHAM KARACHAY •

« Pour moi la cuisine c’est un langage ». Haitham, originaire de Syrie a participé au Refugee Food Festival en 2018 et en 2019 aux côtés des chefs Charles Neyers – La Traversée – de Stéphane Jégo – L’Ami Jean – et d’Antoine Villard & Tatiana Levah – Double Dragon.
Le jeune cuisinier syrien a fait ses armes aux côtés du chef Bruno Doucet, ambassadeur d’authenticité et de générosité. Au restaurant La Régalade, Haitham découvre ce qu’est la bistronomie et c’est une révélation. Il y approfondi ses bases en cuisine française, se perfectionne en technique de cuisson et s’adonne même à la pâtisserie. Pour lui, la bistronomie semble être un pont pour conter son histoire, rendre hommage à des recettes d’enfance et sublimer – par le choix des produits, la précision et le dressage – deux gastronomies qui lui sont chères : la sienne et celle de son pays d’accueil.

• CHLOÉ CHARLES •

À 33 ans, Chloé Charles, cuisinière, est « engagée dans une cuisine et une restauration plus durable ». Elle allie plaisir de manger, amour des beaux produits, respect de l’environnement et envie de partager ses recettes.
« Avant de vouloir être chef, j’aimais manger. Puis j’ai un jour réalisé que c’était un métier. J’ai donc tout fait pour pouvoir être élève à Ferrandi et petit à petit j’ai gravi les échelons, m’enrichissant du savoir de grands chefs tels que François Pasteau (L’épi Dupin, premier restaurant éco-responsable à Paris), Pascal Barbot (L’Astrance), David Toutain (Agapé Substance) et Bertrand Grébaut (Septime). Forte de ces expériences, j’ai eu la chance d’être la première chef du restaurant Fulgurances, l’adresse durant 8 mois. »

Découvrir les recettes de la Grande Tablée !

DÉCOUVRIR LA RECETTE DU KESHKÉ

KESHKÉ

Ingrédients pour 4 personnes :

300g de boulghour moyen
800g de yaourt grec 10%
2 c.s de menthe séchée
1 oignon blanc doux
Huile d’olive
Jus d’un citron
3 c.s de noix concassées
4 c.s de raisins secs
Quelques pousses de cresson et d’herbes fraîches pour la décoration
Sel au goût

Préparation  :

Faire tremper le boulghour cru dans le yaourt grec toute la nuit.
Le lendemain couper l’oignon en petits dés.
Mélanger l’oignon, la menthe séchée, le jus de citron et les noix au boulghour.
Saler au goût, c’est prêt !
Servir votre Keshké avec un filet d’huile d’olive, un peu de salade de cresson et d’herbe fraîches, et quelques raisins secs.